titre_site

RALLYE DU BANDAMA, UNE EXPERIENCE UNIQUE !

Retour aux communiqués.

Publié le 22/12/2012 par Pierre.

Germain Bonnefis et Olivier Fournier participaient le weekend dernier à un rallye légendaire, le rallye du Bandama. Cette ancienne manche du championnat du monde disputée en Côte d’Ivoire a constitué une véritable aventure pour l’équipage Aveyronnais, une aventure à la fois sportive et humaine.

Malgré leur abandon dû à une casse d’amortisseur, les deux compères ont quitté le continent enchantés, et avec le sentiment d’avoir beaucoup appris, dans bien des domaines…

Le séjour débutait par une visite de la capitale, Abidjan, une visite qui déjà, apportait son lot de nouveautés pour l’équipage Aveyronnais. Le séjour se poursuivait par les reconnaissances, c’est à ce moment là d’ ailleurs que la véritable aventure débutait. Sur des pistes très différentes des pistes Européennes, la prise de note s’avérait difficile, mais les rencontres faites au fil des villages remontaient le moral de Germain et Olivier. Venait ensuite la course. Dès le départ, un deuxième temps scratch dans une super-spéciale tracée dans la ville démontrait toute la ferveur populaire du rallye en Afrique aux deux jeunes hommes. Le lendemain, après des débuts prometteurs, ils étaient contraints à l’abandon, amortisseur cassé. La déception était cependant de courte durée puisque, une nouvelles fois, les rencontres faites à ce moment là allaient apprendre énormément aux deux hommes, notamment sur les différences de cultures entre la France et la Côte d’Ivoire, mais aussi plus généralement entre l’Europe et l’Afrique. C’est toutes ces découvertes qui ont séduit les deux Aveyronnais, comme nous l’expliquait Germain :

« Ce fut une aventure fabuleuse, vraiment. Je crois que personne ne peut imaginer ce que c’est avant de l’avoir vécu et je tiens avant toute chose à remercier tous ceux qui ont rendu cela possible. Le rallye est fondamentalement différent là-bas. Un rallye est une véritable aventure en Afrique, une épreuve très difficile de par la chaleur, la longueur des spéciales et la technicité des pistes. Mais plus que ça, c’est un esprit différent, bien plus humain, une aventure faite de rencontres, de personnes au grand cœur dotées d’un sens de l’hospitalité que je n’avais jamais connu auparavant. Cette même dévotion, on la retrouve chez les organisateurs, des « fous » qui ont remonté un mythe à moins de dix personnes Le rallye, c’est un sport réellement populaire en Côte d’Ivoire, nous avons été accueillis comme des stars partout où nous sommes passés, j’invite vraiment tous ceux qui en ont la possibilité à prendre part à une telle épreuve. D’ailleurs, j’espère bien pouvoir renouveler l’expérience d’un rallye Africain dans le futur, pourquoi pas lors du rallye du Bandama 2013, un rallye qui comptera pour le championnat d’Afrique des rallyes… »

Pour résumer, le rallye du Bandama fut une formidable aventure. Il est nécessaire de ne pas s’arrêter aux aspects sportifs pour prendre conscience de tous les apports que cela représente. C’est une aventure dont on ressort grandit sportivement, et surtout humainement, une aventure que l’équipage Aveyronnais aimerait renouveler dès que possible…

 

Photo : Bruno Laborde

source: www.germainbonnefis.com


Version imprimable.