titre_site

L'EQUIPAGE

Germain Bonnefis et Olivier Fournier ont démarré leur collaboration en 2007.

C'est François Pelamourgue qui a mis les deux hommes en relations à l'époque. Germain cherchait alors un copilote pour le Rallye du Limousin et Olivier venait de vendre son auto de course, une Peugeot 205 N1.

L'aventure débutait donc lors du Rallye du Limousin 2007, à bord de l'emblématique Peugeot 106 jaune, et allait se poursuivre, des années durant...

Consultez leur historique en cliquant sur leur photo !

Germain Olivier

Germain Bonnefis

  • 1986

    Germain naît le 4 Octobre 1986.
    En cette époque, son père court en rallye, au volant d'une Samba groupe N.
    Germain suit donc les exploits de son père dès sa naissance, accompagné par ses grands-parents.
    Il contracte ainsi très vite le virus du Sport auto !

  • 2002

    Laurent Couderc, oncle de Germain, lui fait don de sa Peugeot 205 GTI de course.
    Germain n'a alors que 15 ans, l'auto est très endommagée à cause d'une sortie de route lors du précédent rallye, mais c'est ainsi que tout va véritablement commencer.

  • 2003

    Alors élève en carrosserie, Germain travaille acharnément sur sa 205.
    Il en refait entièrement la carrosserie et gagne ainsi, à force de travail et de motivation, le soutien de son père.

  • 2004

    Jérôme, père de Germain, lui offre un moteur pour la 205.
    C'est d'ailleurs, pour l'anecdote, l'ancien moteur de Jean-Luc Broussy, celui qui deviendra plus tard un acteur majeur de la réussite du jeune Baraquevillois.
    Cette auto est donc terminée, et Germain effectue son premier rallye à son bord, en copilote de son père.

  • 2005

    Grâce à l'aide de ses partenaires, Germain prend le départ de son premier rallye en pilote.
    C'est au rallye de Marcillac 2005, où il se fait remarquer par un 17ème temps scratch.
    Il participe durant cette saison à sept rallyes.

  • 2006

    A la recherche de concurrence, Germain monte une Peugeot 106 N2.
    Il trouve un adversaire de taille en la personne de Jérôme Soccol, une référence dans sa catégorie.
    Germain remporte plusieurs fois cette classe N2, notamment au Rallye des Cévennes, un souvenir marquant pour le Baraquevillois.

  • 2007

    Pour la première fois, Germain s'impose face à Jérôme Soccol.
    Il remporte plusieurs fois la classe et truste souvent, en compagnie de Soccol, les premières places des rallyes régionaux.
    En fin de saison, c'est la consécration, Germain remporte la finale de la coupe de France des rallyes en N2.
    Grâce au soutien de Philippe Alauzet notament, il pilote une Renault Clio Ragnotti lors du rallye du Rouergue, avec laquelle il tient la dragée haute à François Pelamourgues, la référence de la catégorie, avant de s'incliner, sur le fil.

  • 2008

    Pour la première fois, Germain s'aligne au départ d'une formule de promotion.
    Il prend donc part au célèbre volant 206. Il termine cinquième du championnat, et monte sur le podium lors du rallye du Limousin, remporté par notre ami Guillaume Canivenq.
    Egalement, il se voit confier une Renault Clio R3 par l'équipe Chazel lors du ralllye du Rouergue. Il termine dixième au scratch, avec des temps devant des pilotes de référence tels que Pierre Marché, Thomas Barral ou Cédric Robert.

  • 2009

    Fort de son expérience du Volant Peugeot 206, Germain s'inscrit dans la toute nouvelle formule qu'est le Volant Peugeot 207.
    Il décroche sa première victoire dans une formule de promotion, lors du rallye Terre des Causses.
    En fin de saison, il est sur le point de s'imposer dans le Volant, avant que la rupture d'une transmission ne mette un terme à tout espoir de victoire.

  • 2010

    Germain rempile dans le Volant Peugeot 207 et est également choisi pour piloter le Citroën C2R2 Max du Lycée Henri Laurens.
    Il gagne pour la première fois sur asphalte dans le Volant lors du rallye du Mont-Blanc.
    Avec la "petite" C2, il se fait également remarquer par ses performances notamment lors du Rallye de Lozère ou du Rouergue, mais il commet quelques erreurs comme lors du rallye de France WRC.
    Il a une nouvelle fois l'occasion de s'imposer dans le Volant 207 lors du rallye du Var, mais trois crevaisons dans la même journée l'en empêchent...

  • 2011

    Après avoir longtemps hésité, Germain se lance, une ultime fois, dans la course au titre pour le Volant Peugeot.
    Il monte à cinq reprises sur le podium et remporte trois rallyes, notamment le Rouergue, devant l'ensemble de ses supporters et partenaires.
    Lors du rallye des Cévennes il devient, enfin, pilote Officiel Peugeot Sport, le départ d'une nouvelle aventure...

  • 2012

    En 2012, Germain est pilote officiel Peugeot Sport avec une 207 Super 2000.
    Il remporte le titre de champion de France des rallyes Terre, son premier titre national.
    Il réussit également à signer un scratch en IRC devant Mikkelsen et Basso en bagarre.
    A retenir également, plusieurs meilleurs temps au Critérium des Cévennes, devant les leaders du championnat de France asphalte.

  • 2013

    En 2013, une nouvelle aventure démarre : la collaboration avec Renault Sport Technologies.
    A plusieurs reprises, Germain fait briller la Mégane N4 dans la catégorie Production en championnat d'Europe ERC.
    Alors qu'il est encore en lice pour le titre, une violente sortie de route en Croatie met prématurément fin à sa saison...